Au théâtre, la nudité souligne les rapports de forces 


Au théâtre, la nudité souligne les rapports de forces 
Au théâtre, la nudité souligne les rapports de forces 

On peut voir en ce moment au théâtre 14, à Paris, une pièce de théâtre audacieuse, savoureuse et drôle : « Le Banquet d’Auteuil », qui met en scène un Molière vieillissant, séparé de son épouse, la chère et tendre Armande. Lassé de ses infidélités, Molière est triste, et vit retiré à la campagne, dans sa ferme d’Auteuil. Là, il s’adonne aux amours libertines, en compagnie du jeune comédien Michel Baron, qu’il a recueilli orphelin et formé au sein de sa troupe. Cette liaison ne constitue pas une vérité historique, elle est contestée par certains exégètes, et fait l’objet de spéculations. Pour Jean Marie Besset, Molière cherchait du côté masculin une « solidité » qu’il n’avait pas trouvée chez les femmes, plus volages selon lui – solidité que d’ailleurs il ne trouva pas non plus auprès de Baron. Au cours de la pièce, se tient un banquet qui tourne à la bacchanale, en compagnie de Lully –avec qui il s’était confronté sur des questions de droits d’auteur, et Dassoucy, musicien et écrivain aux passions orageuses. Surgit au cours de la nuit le fantôme de Cyrano de Bergerac, auteur et alchimiste dont Molière appréciait les œuvres – on dit même qu’il s’en inspira. Magnifique idée, cette rencontre sous la Lune, astre cher à Cyrano. Ces messieurs sont accompagnés de leurs pages – on parlerait aujourd’hui d’escorts  - et pour passer le temps, cette société littéraire organise un concours de croupes masculines … Nudités lunaires et mots d’esprit rivalisent  au cours de la pièce, on rit beaucoup, et l’on s’instruit aussi. Il est  question ensuite de suicide collectif, projet funeste auquel les compères renonceront. Les amateurs de spectacles (dé)culottés y trouveront leur compte, ce n’est pas tous les jours qu’on peut apprécier une telle liberté, ni pareille érudition, au théâtre.  Quant à Jean-Marie Besset, revenu de Montpellier où il fut assez chahuté comme directeur « officiel » du théâtre des Quatre Vents, il est à son meilleur. Dans ce Banquet, l’audace artistique se conjugue avec une peinture de mœurs sans équivoque, et une certaine poésie.  La vision politique n’est jamais loin, même si la question n’est pas directement évoquée. « La nudité souligne les rapports de forces»  affirme  Besset comme je l’interroge sur ce parti pris « nu », qui en réjouit certains, et en irrite d’autres. Le rapport de forces est en effet très présent dans son œuvre, comme elle l’est dans son thème, entre le Lion (qui symbolise la lumière vitale, la création,  le théâtre) et le Scorpion (le sexe, le secret – la destruction). Par chance, chez lui,Vénus-Balance accorde les contraires avec élégance. En réalité, depuis quelque temps, le nu si présent dans les années 70, opère un retour  discret au théâtre. Plus qu’une mode ou une provocation française, il est  utilisé par certains, tel Martial di Fonzo Bo, comme aiguillon d’une satire sociale virulente. Cette bacchanale risquée invite à une réflexion philosophique et politique, salutaire au pays de la Manif pour tous. A signaler, un jeune comédien, dans le rôle du séduisant  Baron : Felix Beaupérin. C’est un Capricorne, au charme tranquille, qui associe tradition et modernité – une formation impeccable et un style qui décoiffe. Il a du punch, de la présence, et se joue des difficultés du rôle, dont la moindre n’est pas de déclamer du Molière, debout sur une table, en costume d’Adam. Le Capricorne voit loin, et ce Beaupérin a de l’avenir.

Dans le rôle principal,  Jean-Baptiste Marcenac joue une partition émouvante sans forcer sur le pathos–  il incarne ce monument du théâtre français au crépuscule de sa vie, avec intelligence et sensibilité. Enfin, un mot sur la mise-en-scène ingénieuse, et la direction d’acteurs pleine de tact, signées Régis de Martrin-Donos.

Jean Marie Besset avec Félix Beaupérin, qui joue Baron dans Le Banquet d'Auteuil

Derniers Articles


Le tarot érotique est de retour!
Le tarot érotique est de retour sur Cafe Astral!...


Intuition : affûtez vos antennes !
Rien de plus démocratique que l’intuition. Tout le monde en est pourvu – hommes et femmes, adultes et enfants, sans...


L’AFTER-EX : COMMENT CHANGER DE PARTENAIRE EN SOUPLESSE
Au changement de saison, certains amoureux, comme des feuilles d’arbres, perdent leurs belles couleurs. Ils se détachent, et tombent en...


Dans ses gestes
Peut-on croire les promesses d’un homme au regard fuyant ? Et que dire à ce joli cœur, qui...


DECOUVREZ LE CAFE ASTRAL CET ETE !
L’été, c’est le moment des découvertes. Profitez de ces instants de liberté pour partir à la découverte de vous-même ...


Horoscopes du jour