Quel avenir pour Bachar El Assad ?


Quel avenir pour Bachar El Assad ?
Quel avenir pour Bachar El Assad ?

Le « maître de Damas », dont le nom est lié à l’une des pires guerres civiles du Moyen-Orient, est né le 11 septembre 1965 à 12h (heure inconnue) à Damas. Sa seule naissance, un 11 septembre, évoque deux nombres, le 11 et le 9, dont l’histoire a conservé des traces sanglantes. Difficile de ne pas associer le 11 et la destruction, le 9 et le cosmos, même si la naissance à cette date n’est évidemment pas synonyme de massacre à grande échelle ! Non, mais… Dans son thème, la soif de pouvoir se lit dans la conjonction Soleil-Uranus-Pluton où l’idéal du Soleil s’associe à une forme de dictature (Uranus) tandis que Pluton fait appel, non seulement aux « forces obscures » de la psyché, mais surtout aux zones de « no limit », où aucune règle n’est respectée.  Signalons que ce dictateur est né sous le signe de la Vierge,  et qu’il se pose en chef absolu, à l’instar d’un certain monarque de France, le Roi-Soleil, invoquant le droit divin. La conjonction Mars-Neptune en Scorpion évoque la cruauté indicible du poison, arme interdite qu’il a pourtant utilisée contre ses « ennemis ». Neptune évoque aussi le silence qui entoure la plupart de ses exactions – et Mars-Neptune, l’hécatombe de victimes, 215000 morts et quatre millions de déplacés.


Qu’en sera-t-il du « maître de Damas » dans l’avenir, alors qu’il ne gouverne déjà plus qu’une portion du pays dont il a « hérité » (influence de Pluton) ? Il est intéressant de constater que Bachar El Assad vit actuellement un transit de Jupiter en Maison 12, synonyme de « prison », et d’ « épreuves». Autrement dit, le pire, c’est maintenant. La faveur de Jupiter à partir du mois de septembre se reflète déjà dans le changement des opinions occidentales en sa faveur. Déjà, l’Américain Kerry envisage de reprendre le dialogue – le russe Poutine, lui, n’a jamais rompu le lien qui l’unit à ce dictateur. Cependant, le transit de Jupiter sur son Soleil, sur Uranus et sur Pluton pourrait également se traduire de manière brutale – et médiatique. Il n’est pas exclu que le « maître de Damas » connaisse un sort comparable à celui que son peuple révolté réserva naguère au « maître de Tripoli » -Muhammad Kadhafi, pour ne pas le nommer. La période actuelle et les dix-huit prochains mois seront à coup sûr les plus dangereux pour son régime et sa personne. S’il en sort indemne, alors, oui, El Assad aura gagné la partie.

Source : Fabio Rodrigues Pozzebom / ABr

Derniers Articles


Le tarot érotique est de retour!
Le tarot érotique est de retour sur Cafe Astral!...


Intuition : affûtez vos antennes !
Rien de plus démocratique que l’intuition. Tout le monde en est pourvu – hommes et femmes, adultes et enfants, sans...


L’AFTER-EX : COMMENT CHANGER DE PARTENAIRE EN SOUPLESSE
Au changement de saison, certains amoureux, comme des feuilles d’arbres, perdent leurs belles couleurs. Ils se détachent, et tombent en...


Dans ses gestes
Peut-on croire les promesses d’un homme au regard fuyant ? Et que dire à ce joli cœur, qui...


DECOUVREZ LE CAFE ASTRAL CET ETE !
L’été, c’est le moment des découvertes. Profitez de ces instants de liberté pour partir à la découverte de vous-même ...


Horoscopes du jour